La franc-maçonnerie a-t-elle encore un sens au 21e siècle?

Français English EspañolDeutsch sk

En 40 ans, la franc-maçonnerie a perdu presque 50% de ses adhérents.

En France et ailleurs en Europe le nombre de francs-maçons augmente, mais les dissensions de toute sorte sont fréquentes. Elles contrecarrent les raisons de notre adhésion à ce mouvement. L'influence de la franc-maçonnerie sur la société a régressé partout. N'est-ce pas le moment pour réfléchir sur le sens et le rôle de la Franc-Maçonnerie au 21.siècle et redémarrer sur d'autres bases ?

 

Introduction

La franc-maçonnerie est un mouvement initiatique que certains confondent avec une religion, d'autres avec un mouvement politique, une occasion de se réunir entre amis pour philosopher, ou bien un organisme de bienfaisance. Enfin, pour de nombreux maçons il s'agit principalement, sinon uniquement, d'un système de moralité à la fois voilé et explicité par des allégories et illustré par des symboles. Toutes ces démarches  sont respectables et correspondent en partie au rôle de la franc-maçonnerie, mais elle n'a pas été créée uniquement ou principalement pour elles.

  • Si la franc-maçonnerie s'identifie à une assemblée de croyants, elle cesse d'être unique et irremplaçable.
  • Quand elle tente de jouer le rôle de parti politique ou de syndicat, elle n’accomplit pas non plus sa tâche spécifique. Par ailleurs, elle ne dispose pas d'outils appropriés pour être vraiment efficace dans ces domaines.
  • Ses règles de fonctionnement n'en font pas non plus le meilleur club de débats. 
  • En se limitant à la bienfaisance, elle est surpassée par les ONG et autres sociétés caritatives.
  • La "haute valeur morale" étant la condition d'admission en maçonnerie, on peut concevoir que le travail en loge sert à la développer, mais la Constitution d'Anderson, fondatrice, lui assigne encore d'autres tâches.
  • Quant à certaines loges, transformées en instrument de promotion d'intérêts personnels, elles trahissent la franc-maçonnerie.

  • Certes, la franc-maçonnerie offre à ses adhérents une dimension spirituelle et morale, mais elle n'est pas nécessairement religieuse. Elle les incite à s'impliquer davantage dans la cité, mais ne se substitue pas pour autant aux partis, syndicats, associations, ni à l'université. Enfin, elle ne doit pas être un groupement d'intérêts. Ces confusions réduisent l'impact de la franc-maçonnerie et il n'est pas surprenant que depuis 40 ans elle ait perdu presque la moitié de ses effectifs, notamment aux Etats-Unis.

    Cependant, la diminution de son attractivité n'est pas due uniquement à de telles erreurs d'entendement, pas plus qu'à la prétendue baisse d'intérêt des sociétés occidentales pour la spiritualité. Si cette baisse était réelle, les "sectes" et autres nouveaux chemins vers la transcendance ne fleuriraient pas autant, en particulier aux USA.

    Il ne faut pas oublier que presque depuis la naissance de la franc-maçonnerie moderne, en 1723, les tenants de pensées centralisatrices et autoritaires expriment leur hostilité, parfois la haine, de sa nature humaniste, égalitaire et de sa liberté d'esprit. La première Bulle papale date de 1738... Elle a été suivie par plus de deux siècles de calomnies et de  tentatives de déstabiliser la franc-maçonnerie qui ont brouillé encore davantage son image. En Europe, les attaques et la persécution des francs-maçons par les nazis et les communistes du bloc soviétique sont dans toutes les mémoires.

    Il n'est donc pas étonnant que les non-initiés, et parfois les francs-maçons eux-mêmes ne comprennent plus bien le sens profond et le rôle spécifique de ce mouvement.

    La franc-maçonnerie moderne invite ses  membres à faire un travail sur eux-mêmes et à assumer vis à vis de l'humanité des devoirs qu'aucune autre organisation ne prend en compte. Elle leur offre une méthode initiatique particulière. Toutefois, pour savoir si la franc-maçonnerie a encore un sens au 21e siècle, il faut revenir à ses fondamentaux.


    Lisez la suite, exprimez-vous et signez Appel de Bratislava pour réunir tous les francs-maçons.

l'art royal nous invite à construire un pont

accueil-FM_corrig